SUPERNOVA

23 sept. 2014




Supernova est une création très intime. C’est pourquoi je ne ferai pas une grande description. Elle peut refléter la ressemblance entre l'homme et l'animal, c’est-à-dire leur instinct commun. Supernova est la toute première toile que j’ai créée. Six mois plus tard, j’ai peins mon autoportrait « M’Art-Rion » avec le même esprit moitié homme, moitié animal.

Techniques de réalisation :
Supernova est une toile composée de plusieurs matières. La totalité est peinte en acrylique. Le noir et le blanc dominent ainsi que le gris. Une supernova est en vérité l'ensemble des phénomènes conséquents à l'explosion d'une étoile, qui s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. Vue depuis la terre, une supernova apparaît donc souvent comme une étoile nouvelle, alors qu'elle correspond en réalité à la disparition d'une étoile.

La personne représentant l’homme était un proche. Nous parlions parfois des étoiles et des univers dans les trous noirs, d’où le nom du tableau. Il y a des étoiles qui décorent la toile. J’ai également utilisé du papier d’aluminium pour représenter « des pics brillants ». Ce qui met en avant une impression de profondeur.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Supernova 




Pour cette toile j’ai eu le témoignage d’une personne anonyme. Cela doit être mon témoignage préféré car elle a ressenti l’émotion qui se dégage de cette toile et peu de personne le peuvent.


En faisant abstraction de ma description de la toile, j'aimerais que vous fassiez la vôtre.

[Anonyme] Je choisirais un passage du livre Les Misérables: « … si les âmes étaient visibles aux yeux, on verrait distinctement cette chose étrange que chacun des individus de l’espèce humaine correspond à quelqu’une des espèces de la création animale ; et l’on pourrait reconnaître aisément cette vérité à peine entrevue par le penseur, que, depuis l’huître jusqu’à l’aigle, depuis le porc jusqu’au tigre, tous les animaux sont dans l’homme et que chacun d’eux est dans un homme. Quelques fois même plusieurs d’entre eux à la fois. »

Extrait du livre « Les Misérables » de Victor Hugo, 1862


This one was a very personal creation. It may reflect the similarity between humans and animals. Everything is a matter of instinct.

"I carry your heart with me (i carry it in my heart)
I am never without it anywherei go you go, my dear;
and whatever is done by only me is your doing, my darling)
I fear no fate (for you are my fate, my sweet)
I want no world (for beautiful you are my world, my true)
and it’s you are whatever a moon has always meant
and whatever a sun will always sing is you
Here is the deepest secret nobody knows
(here is the root of the root and the bud of the bud
and the sky of the sky of a tree called life; which grows
higher than soul can hope or mind can hide)
and this is the wonder that’s keeping the stars apart
i carry your heart (i carry it in my heart)"
- E.E Cummings











Aucun commentaire:

Publier un commentaire