TOP 5 : FILMS DE LUC BESSON

15 avr. 2016

#5.   The Lady - 2011


Surnommée « The Lady », Aung San Suu Kyi est une femme politique birmane, opposante de la junte. Dès 1988, elle quitte Londres et sa famille pour revenir en Birmanie pour son engagement politique. Elle souhaite mener un combat politique non-violent pour la liberté d'expression et la démocratie dans une Birmanie en proie à une dictature militaire oppressante et sanguinaire et poursuivre le combat de son père, le général Aung San, assassiné en 1947.
(Source : Wikipédia)

Mon Avis

C'est un film super intéressant et pas gnangnan du tout pour un film "historique". Il romance très bien la vie de Aung San Suu Kyi. Pour la Birmanie, cette histoire reste tabou. Jusqu'à refuser l'accès au territoire birman à l'actrice Michelle Yeoh prétextant qu'elle est sur liste noire sans en donner la raison. C'est une situation qui en dit long sur les politiques étrangères.





#4.   Subway - 1985

Après avoir dérobé des documents compromettants, un homme se réfugie dans l'univers fascinant et agité du métro parisien. Une impitoyable chasse à l'homme s'organise. D'étranges liens se tissent entre le cambrioleur, Fred, et la femme de sa victime, Helena.
Au-delà de l'histoire de vol de documents et de chantage, Subway est aussi une plongée dans le monde de la marginalité et de la culture punk. Fred parcourt les sous-sols du métro et découvre « sa faune » nocturne. Au détour des couloirs, il rencontre des musiciens, chacun dans leur coin. Il décide de les réunir et de les inciter à former un groupe.
(Source : Wikipédia)

Mon Avis

Subway est un film qui inspire la perception de la vie des métros. On pourrait imaginer que chaque jour il se passe des histoires équivalentes dans nos tunnels sous terrain. Ce qui m'a particulièrement plu dans ce film, c'est le mélange de classe et de l'attachement qu'on porte pour chacun des personnages. 





#3.   Le Cinquième élément - 1997


Au XXIII siècle, dans un univers étrange et coloré, où tout espoir de survie est impossible sans la découverte du cinquième élément, un héros affronte le mal pour sauver l'humanité.
(Source : AlloCiné)





Mon Avis

Je dois avouer que pour un film de Science Fiction de la part de Luc Besson, j'avais un peu peur. Mais ce que j'ai appris, c'est qu'on est jamais vraiment déçu par Luc, on peut lui faire confiance. C'est un film de 1997, alors les effets spéciaux ne sont pas ceux d'aujourd'hui. Mais finalement je n'ai pas eu tellement mal au yeux. 





#2.   Le Grand Bleu - 1998


Jacques Mayol et Enzo Molinari se connaissent depuis l'enfance, dans les années 1960. Ils ont grandi ensemble en Grèce et partagent depuis toujours leur passion pour la mer. Mais à la suite de l'accident au cours d'une plongée et du décès de son père, Jacques revient en France. Vingt ans ont passé, mais la rivalité entre les deux hommes existe toujours. Le championnat du monde d'apnée No Limit à Taormina en Sicile à la fin des années 1980 est l'occasion pour les deux hommes de se retrouver et d'explorer un monde que personne ne connaît aussi bien qu'eux.
(Source : Wikipédia)


Mon avis

Dois-je vraiment le donner ? 

Vous pouvez consulter cet article "Le Grand Bleu" !






#1.   Lucy - 2014

A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.
(Source : AlloCiné)





Mon Avis

Comment vous dire... Moi qui suis une grande fan de Scarlett, et encore plus de Luc Besson, je ne pouvais pas m'attendre à mieux ! Si vous ne l'avez pas encore vu, vous avez alors raté un grand spectacle. Le casting est idéal. La musique, comme d'habitude pour les films de Luc Besson, est composée par Eric Serra, donc comme d'habitude, sublime. Monsieur Besson réuni toujours tous les bons ingrédients pour réaliser un très bon film.






#Bonus 1.   Nikita - 1990

Le braquage d'une pharmacie par une bande de junkies en manque de drogue tourne mal : une fusillade cause la mort de plusieurs personnes dont un policier, abbatu par la jeune Nikita. Condamnée à la prison à perpétuité, celle-ci fait bientôt la rencontre de Bob, un homme mystérieux qui contraint la jeune femme à travailler secrètement pour le gouvernement.Après quelques rébellions lors d'un entraînement intensif de plusieurs années, Nikita devient un agent hautement qualifié des services secrets, capable désormais selon Bob d'évoluer seule à l'extérieur. Celui-ci espère d'ailleurs s'en assurer lors d'une terrible mise à l'épreuve, dans laquelle Nikita doit éliminer un pilier de la mafia asiatique au beau milieu d'un restaurant bondé...
(Source : AlloCiné)





Mon Avis

Comment ne choisir que 5 films de Luc Besson ? IMPOSSIBLE ! Je ne pouvais pas m'arrêter là. Nikita c'est un succès par l'interprétation de Anne Parillaud ! Le personnage de Nikita est tellement chargé qu'elle finit par explosé ! Encore un excellent film Monsieur Besson.






#Bonus 2.   Léon


Un tueur à gages répondant au nom de Léon prend sous son aile Mathilda, une petite fille de douze ans, seule rescapée du massacre de sa famille. Bientôt, Léon va faire de Mathilda une "nettoyeuse", comme lui. Et Mathilda pourra venger son petit frère...
(Source : AlloCiné)


Mon Avis

Je ne le répèterai jamais assez, Monsieur Luc Besson, vous êtes un génie ! Dans ce film, ce que j'aime c'est comme Léon, aussi solitaire soit-il, se prend d'attache pour la petite Mathilda qui se prend surtout pour une grande. Si j'ai une micro critique à faire, ce sera un mini lien. J'aurais bien aimé que le nettoyeur dans "Nikita" s'appelle Léon, et que ce soit Jean Reno qui fasse une brève apparition.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire