UN POTAGER DANS LA VILLE

12 avr. 2016

"Il existe le plaisir des forêts encore vierges. Il existe l'enchantement de la grève déserte. Il existe un monde qu'aucun homme n'a foulé. Ce sont les rives de l'océan qui nous bercent de mélopées.
Je ne méprise pas les hommes, mais je préfère la nature."
- Lord Byron

Avec une amie, d'après les conseils d'un professeur avisé, nous sommes allée voir "DEMAIN" le film, au cinéma. C'est un documentaire, Césarisé, qui parle de comment changer notre quotidien pour que notre planète se porte mieux. Le documentaire est présenté en 5 étapes :




SE NOURRIR     -     L'ENERGIE     -     L'ECONOMIE     -     L'EDUCATION     -     LE PEUPLE



Alors personnellement, je suis la première à dire que la politique et l'économie ça me donne de l'urticaire. Mais dans ce documentaire ils nous expliquent sans nous montrer des chiffres interminable. C'est tout à fait accessible à tout le monde. Ils proposent des solutions, trouvées aux quatre coins du globe, inventée par des personnes comme vous et moi.







Gourmande dans l'âme, ce qui m'a le plus touchée émotionnellement, c'est l'énergie mise en place par des personnes, comme les habitants de la ville de Détroit, qui après un crash économique, ont du trouver une solution pour parvenir à leur besoin alimentaire, en créant des potagers dans la ville. Je me suis alors souvenue que quand j'étais petite, avec ma mère nous plantions nos propres légumes dans le jardins, que l'on avait semé au préalable dans des petits pots et mis sous une serre. 

Le lendemain de notre séance de cinéma, j'avais ma terre, mes petits pots et mes graines. Si vous êtes des novices, comme moi, vous n'avez qu'à lire les quelques conseils qui sont notés sur les petits sachets. Quand, comment, combien.  Si ce n'était pas préciser j'allais au feeling. Pour les petits pots, si vous avez des cartons d'oeufs, ou des vieilles bouteilles en pet (à couper à la moitié) cela fera largement l'affaire. A noter que les cartons d'oeufs peuvent être directement planté en terre.


Cela fait maintenant trois semaines que je fais pousser quelques légumes et plantes aromatiques. Carottes, concombres, courgettes, laitue à tondre, et basilic. Mes petits semis sont encore en pot tandis qu'on va commencer à préparer leur terre d'accueil. Il faut tourner la terre et ajouter un peu de terreau pour nourrir le sol. Dans quelques semaines je planterais mes semis et le travail ne s'arrêtera pas là ! Il faudra l'arroser un peu chaque jour, comme maintenant, et surtout enlever les mauvaises herbes qui, elles, poussent à vitesse grand V ! Préparez-vous à vous salir un peu les mains ! Si vous n'avez pas la chance d'avoir un jardin, il y a beaucoup de plantes que l'on peu garder en pot. Il en existe même qui doivent impérativement rester en pot car elles pourraient empêcher les autres plantes de pousser, comme la menthe, qui est une plante très vorace. Vous pourriez avoir des pots de différentes plantes aromatiques. Comme le basilic, le romarin, la ciboulette, le persil, la sauge et j'en passe ! On peut même aborder cela de manière très décorative et apporter cette touche de fraîcheur à votre balcon. Personnaliser ses pots, les arranger de différentes manières, etc. Pourquoi ne joindrait-on pas l'utile à l'agréable ? Après cela, vous aurez de quoi faire, par exemple, du pesto maison (avec des pignons) tout l'été !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire